separateur
Bannière

Inter-American Human Rights Moot Court Competition

Concours Interamericain

Fiche d'identité

Le Concours

Date de création : 1995

Langue : Anglais, espagnol ou portugais

Domaine : droit interaméricain de la personne

Lieu : Washington (Etats-Unis)

Phase(s) : écrite et orale

Site internet : http://www.wcl.american.edu/hracademy/mcourt/

L'UQAM au Concours

Participations : 4 Prix majeurs remportés : 5
Dernière participation : 2014 Date limite de candidature (interne UQAM) : Septembre précédent

Description

La "Inter-American Human Rights Moot Court Competition" est un concours de procès simulé trilingue (anglais, espagnol, portugais) visant à préparer les étudiants en droit à la maîtrise du système inter-américain des droits de la personne.

Équipe

Voici la liste des étudiantes et étudiants ayant participé aux équipes de l'UQAM à travers le temps.

  • 2014 :
    • Caroline Brodeur
    • Carolanne Borduas
    • L'équipe était encadrée par Bernard Duhaime et Jolane T. Lauzon.
  • 2013 :
    • Joëlle Blais
    • Jolane T. Lauzon
    • L'équipe était encadrée par Bernard Duhaime, assisté de Richard-Alexandre Laniel et Souad Martin-Saoudi.

Palmarès et distinctions

2013 : Équipe demi-finaliste. Prix de la meilleure plaideuse en anglais en que représentante de l'État - Joëlle Blais.

2012: Richard-Alexandre Laniel qualifié parmi les 50 meilleurs plaideurs

2011 : Equipe demi-finaliste, Meilleurs mémoires en anglais (Equipe constituée de Michelle Langlois et d'Emily Misola Richard, encadrée par Bernard Duhaime, assisté de Marjolaine Olwell et Catherine Lafontaine) En savoir plus...

2009 : Performance remarquée (Droit-inc.com) En savoir plus...

...

1998:  Troisième meilleure équipe, Meilleure plaidoirie (Wendy Cuellar), 15ème meilleur plaideur (Gaston Gramajo) En savoir plus...

 

Témoignages

Joëlle, Jolane, Souad et Richard-Alexandre : « Ce concours ne se résume pas seulement à écrire un mémoire et à préparer une plaidoirie, il amène aussi les étudiants à développer des aptitudes qui vont bien au-delà de ça. Ces six mois d’apprentissage intense, et parfois même insensé, nous serons utiles pour la suite de notre futur académique et professionnel. » - Lire la suite...

icon youtube  icon facebook  icon linkedin  icon twitter  icon instagram