Auteur : poolbourque

Vecteurs de changement : Trois personnes issues de l’UQAM témoignent de leur parcours

Virginie Dufresne-Lemire – La justice au service des luttes sociales

Virginie Dufresne-Lemire a toujours eu horreur de l’iniquité. Animée par un idéal de justice sociale, elle a fait un baccalauréat en droit à l’UQAM, puis s’est associée à deux autres avocats qui partagent ses valeurs profondément humaines pour créer le cabinet Arsenault Dufresne Wee Avocats. « Je considère notre cabinet comme un véhicule fondamental pour prendre part aux luttes sociales, illustre-t-elle. Le type de dossiers que nous défendons implique des batailles quotidiennes afin de garantir le respect des droits de chaque personne, envers et contre toute forme de discrimination et d’abus. »

L’approche de l’UQAM a contribué à nourrir sa détermination pour devenir une vectrice de changement. De son avis, le milieu du droit a besoin de personnes idéalistes, qui croient en l’imputabilité des institutions et des organisations et qui osent lutter pour cet objectif.

« J’ai eu des professeurs extraordinaires à l’UQAM qui ont su m’initier au sens critique, à la réflexion. Ils m’ont permis de comprendre l’importance de connaître l’histoire d’un phénomène et de lutter pour nos valeurs. »

– Virginie Dufresne-Lemire

En plus de travailler comme avocate associée, Virginie Lemire-Dufresne s’implique auprès de nombreux organismes, tels que la Ligue des droits et libertés, le Centre de ressources et d’intervention pour hommes abusés sexuellement dans leur enfance et la Clinique juridique de Saint-Michel.

Source : La Presse

Crédit photo : Alexandre Claude

Toutes nos félicitations à l’équipe « Hammer » et Rami El Hama, pour leurs victoires dans la compétition « Enjeux du droit » !

« Enjeux du droit », une compétition de résolution de cas juridiques est une initiative étudiante soutenue par plusieurs cabinets et acteurs du milieu juridique, dont Tremblay Bois Avocats, TCJ, le CAIJ et le Ministère de la Justice du Québec. L’événement en était à sa quatrième édition.

Les étudiants au Baccalauréat en droit Yann Martins, Antoine Nadeau, Nesrine Chihani, Anne Prunella Ehounou (composant l’équipe « Hammer ») et Rami El Hama y ont obtenu divers prix tels que celui de troisième meilleure équipe et celui de « MVP » du meilleur plaideur pour M. El Hama dans leurs catégories respectives soit : Construire l’avenir : l’impact des technologies émergentes au chantier pour l’équipe « Hammer » et ChatGPT au service du monde juridique pour M. El Hama. Le Prix « MVP » est remis à la personne parmi les participant.e.s qui s’est, aux yeux des membres du jury, le plus démarqué par ses qualités communicationnelles et l’audace de sa prestation.

Pour le Département des sciences juridiques de l’UQAM, il s’agit également d’une belle victoire pour la seconde année consécutive.  En effet, malgré l’augmentation majeure du taux de participation, 5 personnes étudiantes de l’UQAM ont tout de même su se distinguer parmi les 150 participants provenant des autres facultés de droit québécoises.

Prix de la relève 2024

Présentation

Le prix de la Relève de la Faculté de science politique et de droit est né du désir de reconnaître l’apport que peuvent avoir nos diplômé.e.s dans un projet qui a eu un impact concret pour la société et ayant des retombées sociales, humaines, économiques, politiques, culturelles et/ou communautaires.

Objectifs

  • Valoriser les réalisations des diplômé.e.s de la Faculté ayant terminé leurs études depuis moins de dix (10) ans;
  • Susciter un sentiment d’appartenance et un engagement des diplômé.e.s à l’égard de l’UQAM et de la Faculté;
  • Créer des liens entre les étudiant.e.s actuel.le.s et les jeunes diplômé.e.s à des fins de mentorat, de discussion et de réseautage;
  • Encourager la créativité et l’engagement au sortir des études.

Prix attribué

Un prix de 1 000 $ sera remis une fois par année à un.e diplômé.e choisi.e par le Conseil de diplômés de la Faculté de science politique et de droit ou a un organisme au choix du ou de la récipiendaire.

Admissibilité

  • Détenir un diplôme de la Faculté de science politique et de droit depuis moins de dix ans;
  • Être engagé.e de façon remarquable et soutenue dans le milieu communautaire, humanitaire, entrepreneurial, professionnel, artistique ou académique;
  • Être disponible pour participer à la remise du prix.

Sélection

Les diplômé.e.s pourront envoyer leur dossier de candidature à pool-bourque.catherine@uqam.ca. Le dossier devra comprendre une lettre détaillant les réalisations de la candidate ou du candidat, ainsi que son curriculum vitae ou une biographie et le nom d’une référence.

Il est également possible de soumettre la candidature d’une personne dont l’engagement a été remarquable et soutenu dans sa communauté, ou qui s’est démarquée, pour l’obtention de cette reconnaissance. Le CV de la diplômée ou du diplômé, ainsi qu’une lettre de référence, doivent être envoyés par courriel à l’adresse suivante: pool-bourque.catherine@uqam.ca.

Date limite : 10 mars 2024, 17 h

Critères d’évaluation

  • Retombées concrètes;
  • Pertinence et portée sociale/humaine, politique, économique, culturelle ou communautaire du projet;
  • Parcours atypique, innovateur et créatif.

Modalité d’évaluation

La sélection du récipiendaire sera faite une fois par année par un jury composé de membres du Conseil de diplômés de la Faculté de science politique et de droit.

Remise du Prix

Date (avril) et lieu à déterminer pour la remise de 2024.

Historique

Le travail de recherche au BRIDI : Trucs et astuces pour éviter les migraines et les crises d’anxiété

Le Mentorat du BRIDI vous convie à un atelier de groupe ouvert à toutes et à tous. Le but de l’atelier est de vous offrir des outils pour vous aider dans la réalisation des travaux de recherche au Baccalauréat.

Thèmes abordés :

–  Comment trouver un sujet

– Comment faire sa recherche

– Comment formuler sa question de recherche et sa thèse

– L’importance du plan

– La structure du travail

Mardi le 13 février 2024, de 12h30 à 14h, local A-1330  

Comment la justice peut-elle s’adapter aux turbulences socio-économiques actuelles ?

La Faculté de science politique et de droit de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) et la clinique juridique Juripop organisent, avec le soutien de la Chambre des Notaires du Québec, le colloque « Comment la justice peut-elle s’adapter aux turbulences socio-économiques actuelles ? ».

L’événement se déroulera le mardi 12 mars 2024, Cœur des sciences – salle polyvalente (SH-4800) – UQAM

200 rue Sherbrooke Ouest, H2X 3P2
Montréal, Québec, Canada

*Formation dont l’admissibilité a été confirmée par le Barreau du Québec aux fins de la formation continue obligatoire, pour une durée de 5 heures.

Programmation 

8 h 30 – Accueil des participant.e.s

9 h 00 – Allocutions d’ouverture

  • Madame Rachel Chagnon, doyenne de la Faculté de science politique et de droit, UQAM
  • Madame Mirja Trilsch, professeure et directrice du Département des sciences juridiques, UQAM

9 h 15 à 10 h 30 – Panel 1 : Comment la justice peut-elle contribuer à un meilleur accès au logement ?

  • Martin Gallié, professeur, Département des sciences juridiques, UQAM
  • Me David Searle, chargé de cours, Département des sciences juridiques, UQAM, et avocat, Centre de justice de proximité Grand Montréal (CJPGM)
  • Marco Alejandro Monzon, directeur général, Comité logement Rive-Sud

Modération

  • Me Alexandra Fadel, avocate, Juripop

10 h 30 – Pause

10 h 45 à 12 h 00 – Panel 2 : Comment la justice peut-elle s’assurer que les Québécois.e.s aient accès une alimentation diversifiée et saine ?   

  • Josiane Rioux Collin, professeure, Département des sciences juridiques, UQAM
  • Marie-Claude Desjardins, professeure, USherbrooke
  • Frédérick Gates, directeur Général, Banque Alimentaire | Services Entraide (BASE)  

Modération

  • Me Alexandra Fadel, avocate, Juripop

12 h 00 à 12 h 30 – Période de questions et d’échanges 

12 h 30 – Pause repas

13 h 30 à 13 h 45 – Présentation des 50 ans du baccalauréat en droit du Département des sciences juridiques de l’UQAM

13 h 45 à 15 h 00 – Panel 3 : Comment la justice peut-elle mieux protéger les travailleurs temporaires au Québec ?

  • Me Anne-Marie Santorineos, directrice générale, Justice Pro Bono
  • Eugénie Depatie-Pelletier, docteure en droit (UdeM 2018), spécialisée en droit de l’immigration et en politiques de protection des droits fondamentaux des (im)migrants et directrice générale de l’Association pour les droits des travailleuses.rs de maison et de ferme (DTMF)
  • Nom à confirmer

Modération

  • Me Charles-Éric Desîlets, avocat, Juripop

15 h 00 – Pause

15 h 15 à 16 h 15 – Activité participative

Animation

  • À confirmer

16 h 15 à 16 h 30 – Réflexion collective & mot de clôture

  • Me Sophie Gagnon, directrice générale, Clinique juridique Juripop

16 h 30 – Cocktail

Frais d’inscription

Formation continue – pour notaires et avocat.e.s : 5 h 

Les frais d’inscription comprennent la participation au colloque, le dîner et le cocktail.

Devenez universitaire d’un jour en droit ou en science politique !

La Faculté de science politique et de droit de l’UQAM vous invite à vivre une expérience universitaire pour quelques heures ! Profitez de cette occasion pour découvrir l’UQAM, assister à un cours en droit ou science politique et rencontrer des personnes ressources au sein du Département de science politique et celui des sciences juridiques. Au plaisir de vous rencontrer !

Détails :

– Date : lundi 19 février 2024

– Heures : de 9 h à 12 h

– Lieu  de rencontre : Pavillon J.-A.-DeSève (DS)

(320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal, H2X 1L7)

Programmation du lundi 19 février 2024

HeureActivitéLieu
9h00Accueil des étudiantes et étudiants Hall du DS (pavillon De-Sève)
9h30 – 11h00Option d’assister à la moitié du cours universitaire :

« POL1000 – Problèmes politiques contemporains »
Professeurs : Nora Nagels & Issiaka Mandé
Local : DS-R510 (30 places)
OU
« POL5466 – Amérique latine : Mutations continentales » (20 places)
Professeur : Julian Durazo-Herrmann
Local : DS-M465
OU
« JUR6551 – Droit de l’environnement » (10 places)
Professeur : Alexandre Lillo
Local : DS-M440
Salles de cours dans le pavillon DS
11h00 – 12h00Visite des lieux stratégiques de l’UQAM Plusieurs pavillons

Inscription obligatoire, ici —» https://forms.office.com/r/Tkn8v5PUJQ

Date limite pour s’inscrire : 18 février 2024

Si vous avez une question, veuillez communiquer avec la Faculté de science politique et de droit : fspd@uqam.ca 

Cliquer ici pour obtenir le plan interactif du campus.

Trouver un local :

Appel à candidatures d’étudiantes et d’étudiants autochtones

Date limite : 1er mars 2024, 17 h

L’UQAM, université favorisant l’accès aux études, et son Département des sciences juridiques (DSJ), qui valorise la formation de juristes soucieux de justice sociale, répondent à l’appel à l’action no28 de la Commission vérité et réconciliation du Canada et à l’appel à l’action 3.3. du Plan d’action de l’UQAM 2021-2026 Poursuivre l’engagement avec les Premiers Peuples. Ainsi, le DSJ est heureux de réserver quatre places au sein de son programme de baccalauréat en droit à des étudiantes et étudiants membres des Premières Nations et Inuit âgé.e.s de 21 ans et plus et comptant l’équivalent de 2 ans ou plus d’expérience bénévole ou rémunérée au sein d’un groupe ou d’une institution autochtone.

Les candidatures doivent être soumises au plus tard le 1er mars avant 17h, par courriel à l’adresse bac.droit@uqam.ca en intitulant l’objet du courriel comme suit : « Candidature base expériences autochtones ».

Pour plus d’information, consulter :

Consultez l'appel à candidatures

Près de 50 ans dans l’aventure du droit social

Un grand entretien avec Lucie Lamarche, professeure au Département des sciences juridiques, mené par Julie Perreault de la Revue Relations.

Avocate à la clinique d’aide juridique de Pointe-Saint-Charles et en clinique privée dans les années 1980, avant de devenir professeure au Département des sciences juridiques de l’UQAM, où elle enseigne toujours, Lucie Lamarche incarne la figure par excellence de la juriste engagée. Féministe de la première heure, puis militante auprès d’organismes de défense des droits comme la Ligue des droits et libertés, entre autres, elle a aussi, par ses recherches, posé certaines pierres inestimables du droit social au Québec, en l’orientant notamment vers le droit international et les droits de la personne. Elle est l’autrice de nombreux articles, rapports de recherche et livres influents, dont ses deux plus récents,La multiplication des normes et des recours en droit du travail : quelles conséquences pour la mobilisation ? (Éditions Yvon Blais, 2016, co-édité avec Dalia G.-Fecteau) et Women’s Rights to Social Security and Social Protection (Hart Publishing, 2014 co-édité avec Beth Goldblatt). Relations l’a rencontrée pour discuter de son parcours.

Pour lire la suite de cet article, il faut soit acheter le numéro, soit vous abonner ou vous connecter si vous êtes déjà abonné. 

Response by the African regional human rights system to contemporary human rights challenges

La Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) de l’UQAM vous invite à une conférence sur les réponses du système régional africain des droits de l’homme aux défis contemporains en matière de droits humains avec la participation du professeur Frans Viljoen.

La conférence se déroulera en anglais et aura lieu le mardi 28 novembre à 12h45 (salle W-2235).

Visite du recteur Stéphane Pallage à la FSPD

La visite du recteur de l’UQAM, monsieur Stéphane Pallage, à la Faculté de science politique et de droit aura lieu le lundi 27 novembre de 12h à 13h.

Nous vous attendons donc au N-M510 le lundi 27 novembre prochain. L’ensemble de la communauté de la FSPD est la bienvenue pour ce moment de rencontre et d’échanges. Monsieur Pallage désire échanger sur les deux projets mis de l’avant lors de sa campagne au rectorat, soit la création d’une faculté en science de la santé et la revitalisation du Quartier Latin.

Nous vous remercions de votre participation !

Département des sciences juridiques

Le Département des sciences juridiques priorise la promotion et la défense de la justice sociale en apportant une réponse fondée sur le droit aux préoccupations des citoyennes et citoyens et des groupes sociaux d’ici ou d’ailleurs dans le monde. Notre département est un laboratoire d’analyse critique du rôle que joue le droit dans la société et de la place que joue le social dans le droit.

Coordonnées

Département des sciences juridiques
455, boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec)  H2L 4Y2