Concours Charles-Rousseau de procès simulé en droit international

Victoire de l’UQAM au concours Charles Rousseau

Le Concours Charles-Rousseau est un concours francophone de procès simulé en droit international, créé en 1985, ouvert aux universitaires d’établissements d’enseignement supérieur de tous pays et destiné à développer la connaissance et la maîtrise du droit international public. 

L’édition 2019 du concours, qui a eu lieu du 6 avril au 11 mai 2019 à l’Université de Strasbourg, en France, a été remportée par l’équipe de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM.

L’équipe de l’UQAM était composée de :

Mael Foucault, André-Philippe Ouellet, Sergiu Savciuc et Stella Warnier.

Instructeurs :

Gaëlle Breton-Le Goff  & Jonathan Kuntz

En plus du premier prix, les étudiant.es de l’UQAM ont remporté.es 3 prix de plaidoirie :

  • 5eme prix pour André-Philippe Ouellet ;
  • 4eme prix pour Stella Warnier ;
  • 1er prix ex aequo de plaidoirie de Finale pour André-Phillippe Ouellet.

Félicitations !

Témoignage concours Charles-Rousseau 2012

Léa, Johannie et Vanessa

Concours : Charles-Rousseau

Langue : Français

Domaine : droit international public

Lieu : Clermont-Ferrand, France

Phase(s) : écrite et orale

Site internet : http://www.rfdi.net/rousseau.html

Année participation : 2012

Prix remportés :

  • Prix Charles-Rousseau de l’équipe ayant remporté la finale
  • Troisième prix des meilleurs exposés écrits
  • Prix Jacques-Yvan Morin du meilleur plaideur des épreuves éliminatoires (Johannie Dallaire),
  • Prix du deuxième meilleur plaideur des épreuves éliminatoires (Léa Lemay-Langlois),
  • Prix du neuvième meilleur plaideur des épreuves éliminatoires (Vanessa Tanguay)

Témoignage

Le concours de plaidoirie en droit international Charles-Rousseau a été une expérience haute en couleurs pour nous trois. Lorsque nous avons été sélectionnées en septembre 2011 pour faire partie de l’équipe qui représenterait l’UQÀM à Clermont-Ferrand, nous ne nous imaginions pas ce qui nous attendait.

Pendant plus de huit mois, nous nous sommes penchées sur un cas fictif portant sur les premiers championnats mondiaux de sports volcaniques. Nous devions défendre devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) à la fois les intérêts des demandeurs, la fédération sportive et le comité d’organisation des championnats, et ceux du défendeur, l’État d’Arénaline. Les cinq premiers mois ont été consacrés à une recherche jurisprudentielle et doctrinale approfondie, à la préparation de notre argumentation et à la rédaction de deux mémoires. Après la remise des mémoires, les pratiques de plaidoiries se sont enchaînées à une vitesse folle.  Plusieurs juges invités ont eu la générosité de nous offrir leurs précieux conseils. Nous étions prêtes à nous envoler pour la France où nous avons affronté, durant une semaine, les équipes des autres universités francophones participantes.

Ce concours nous a permis de développer des compétences et aptitudes pratiques qui seront un atout dans notre vie professionnelle ainsi que dans notre parcours universitaire. Nous avons appris à structurer nos arguments, à les exprimer clairement ainsi qu’à répondre adéquatement aux questions et arguments des parties adverses. Même si, au départ, le droit de l’investissement nous apparaissait complexe et peu attirant, nous avons acquis des connaissances poussées dans ce domaine, qui a finalement su nous captiver. L’expérience fut aussi enrichissante parce qu’elle nous a permis de partager et d’échanger avec un réseau francophone d’étudiants et d’experts en droit international public.

Sur le plan humain, le Rousseau c’est réellement un travail d’équipe! Nous avons tissé des liens serrés entre nous après avoir passé autant de temps les unes avec les autres, s’être questionnées, avoir argumenté et s’être trompées, toujours ensemble et épaulées par deux coachs exceptionnelles, Kristine Plouffe-Malette et Gaëlle Breton-Le Goff. Au final, le concours Charles-Rousseau aura pris beaucoup de notre temps, mais le sentiment de fierté, d’accomplissement que nous en retirons en auront complètement valu la peine.

Léa, Johannie et Vanessa, participantes à l’édition 2012 du Concours Charles-Rousseau

Victoire au concours Charles-Rousseau 2005 en droit international public!

Olivier BARSALOU, Valérie SCOTT, Lindy ROUILLARD, Véronique ARDOUIN | photo : Denis Bernier
Olivier BARSALOU, Valérie SCOTT, Lindy ROUILLARD, Véronique ARDOUIN | photo : Denis Bernier

31 août 2005 – Ce concours international francophone annuel, fondé en 1985-86, avec une compétition nationale au Canada (Québec) se déroule alternativement dans une des université québécoises (SQDI), généralement au siège de l’organisation internationale ayant compétence sur la matière du cas fictif.

Nous n’avons malheureusement pas toujours été en mesure de présenter des candidats à ce prestigieux concours mais, après le rodage de sa première participation en 1993-1994, à chacune de ses participations ultérieures, le Département des sciences juridiques s’est constamment démarqué par l’excellence des étudiants qui ont été candidats au concours.

En 1996-1997 :
Première place et meilleure plaidoirie lors de la compétition nationale.
Équipe finaliste, Prix du meilleur mémoire et Prix du meilleur tandem de plaideurs lors de la compétition internationale.

En 1997-1998 :
Distinction à titre de la meilleure équipe lors de la compétition nationale.

En 1998-1999 :
Distinction pour la meilleure plaidoirie lors de la compétition nationale.

En 2005 L’équipe de l’UQAM a remporté les prix les plus prestigieux du concours :

  • meilleure équipe
  • meilleur mémoire
  • meilleure plaideuse en finale (Valérie Scott)
  • meilleure plaideuse durant les éliminatoires (Valérie Scott)
  • deuxième meilleure plaideuse(Véronique Ardouin)
  • quatrième meilleure plaideuse (Lindy Rouillard)

Il s’agit d’une victoire sans précédent ! Il faut dire que les quatre étudiants ont travaillé sans relâche pendant 8 mois. Félicitations à toute l’équipe et à ses entraîneurs, Geneviève Dufour et François Roch.

Une autre victoire de l’UQAM au concours Charles-Rousseau !

Marie-Ève Dumont, Benoît Frate, Laurence Sainte-Marie, Sébastien Lafrance.
Marie-Ève Dumont, Benoît Frate, Laurence Sainte-Marie, Sébastien Lafrance.

7 mai 2006 – Pour une deuxième année consécutive, ce sont les étudiants de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM qui ont remporté la finale internationale du concours Charles-Rousseau. Dix-huit universités d’une dizaine de pays étaient en compétition lors de la 21e édition de ce prestigieux concours de plaidoirie en droit international public qui s’est tenue à Tunis du 30 avril au 6 mai 2006.

Marie-Ève Dumont, Sébastien Lafrance, Laurence Sainte-Marie et Benoît Frate ont donc brillamment représenté l’UQAM, après s’être préparés durant près d’un an pour que les questions relevant du droit de la mer, de la responsabilité de l’État pour fait internationalement illicite et de la migration clandestine n’aient plus de secrets pour eux. En plus de cette victoire, soulignons que Laurence Sainte-Marie et Benoît Frate se sont respectivement mérité les prix de la 6e meilleure plaideuse et du 8e meilleur plaideur.
Félicitions à toute l’équipe et à ses deux entraîneurs, Me Geneviève Dufour et Me François Roch.

Troisième victoire consécutive de notre équipe au concours Charles-Rousseau !

Hugo Lafontaine, Pascale Breault, Me François Roch, Me Geneviève Dufour, Stéphanie Bergeron Bureau, Émilie Jutras
Hugo Lafontaine, Pascale Breault, Me François Roch, Me Geneviève Dufour, Stéphanie Bergeron Bureau, Émilie Jutras

7 mai 2007 – Pour une troisième année consécutive, ce sont les étudiants de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM qui ont remporté la finale internationale du concours Charles-Rousseau. Vingt universités d’une dizaine de pays étaient en compétition lors de la 22e édition de ce prestigieux concours de plaidoirie en droit international public qui s’est tenu à Paris du 28 avril au 6 mai 2007.

Stéphanie Bergeron Bureau (bac. en droit), Pascale Breault (BRIDI), Émilie Jutras (bac. en droit) et Hugo Lafontaine (BRIDI) ont donc brillamment représenté l’UQAM, après s’être préparés durant près d’un an pour que les questions relatives au libre-échange, aux marchés publics, au régionalisme, au droit des traités, à la corruption et à la contrainte n’aient plus de secrets pour eux.

L’équipe a remporté la demi-finale contre l’équipe de l’Université Libre de Bruxelles et la grande finale contre l’équipe allemande de Postdam.

L’équipe a aussi remporté le prix du cinquième meilleur mémoire et Stéphanie Bergeron Bureau s’est classée cinquième meilleure plaideuse.

La Faculté tient à transmettre ses plus chaleureuses félicitations à toute l’équipe et à ses deux entraîneurs, Me Geneviève Dufour et Me François Roch.

Voir les photos du site officiel du concours

Nos étudiants se distinguent au Concours Charles-Rousseau

Joëlle Michaud, Justine Pelletier Desrosiers, Monica Popescu et Etienne Chenier-Laflèche.
Joëlle Michaud, Justine Pelletier Desrosiers, Monica Popescu et Etienne Chenier-Laflèche.

9 mai 2010 – L’équipe de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM s’est distinguée lors du Concours de plaidoirie en droit international Charles-Rousseau qui se tenait du 1er au 9 mai derniers à l’UQAM.

L’équipe a terminé le concours en troisième position et a remporté les trois prix suivants :

  • 3e meilleur mémoire (égalité avec l’Université Paris X)
  • 2e meilleur plaideur
  • Prix spécial de la Revue québécoise de droit international – (remis aux 4 équipes demi-finalistes)

L’équipe de l’UQAM était composée des étudiants Justine Pelletier Desrosiers, Etienne Chenier-Lafleche, Joëlle Michaud et Monica Popescu (qui a remporté le titre du meilleur plaideur). L’équipe a été préparée par Valérie Scott et Lindy Rouillard-Labbé, diplômées au baccalauréat en relations internationales et droit international de l’UQAM.

Dix-neuf universités provenant de différents pays participaient à la compétition qui portait sur un cas fictif relatif à l’importation du soja biotechnologique dans le cadre d’un litige devant l’Organisation mondial du commerce.

Soulignons que l’équipe d’étudiants de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM a remporté le Concours Charles-Rousseau en 2005, 2006 et 2007. C’était la deuxième fois dans l’histoire de ce concours qu’une université remportait les honneurs pendant trois années consécutives. L’UQAM n’a pas participé au concours en 2008 et en 2009.

Victoire de notre équipe au concours Charles-Rousseau

7 mai 2012 – Ce concours international francophone annuel, fondé en 1985-86, avec une compétition nationale au Canada (Québec), se déroule alternativement dans une des université québécoises (SQDI), généralement au siège de l’organisation internationale ayant compétence sur la matière du cas fictif.

Le Concours de procès simulé en droit international Charles-Rousseau est un concours francophone de procès simulé en droit international ouvert aux universitaires d’établissements d’enseignement supérieur de tous pays et destiné à développer la connaissance et la maîtrise du droit international public. Les équipes s’y affrontent autour d’un cas fictif, pour lequel elles doivent présenter des mémoires puis plaider devant des spécialistes du droit international. Le Concours vise notamment à rapprocher les universitaires ayant le français en partage et à approfondir différentes questions juridiques d’actualité. Des équipes d’étudiants en droit sont chargés de défendre les intérêts de deux Parties fictives (États, individus, …) dans un différend imaginaire devant une juridiction internationale, un jury de spécialistes jouant le rôle de juges.

C’est avec plaisir que la Faculté de science politique et de droit apprend que nos trois participantes au Concours Charles-Rousseau 2012, qui s’est deroulé à Clermont-Ferrand (France) du 28 avril au 6 mai, ont remporté le prix Charles-Rousseau, soit la finale, ainsi que le 3e prix pour le memoire. Il y avait 25 équipes participantes au Concours

À titre individuel, elles ont aussi remporté les prix suivants :

  • Johannie Dallaire a gagné le premier prix de plaidoirie du Concours;
  • Lea Lemay-Langlois a gagné le second prix de plaidoirie du Concours;
  • Vanessa Tanguay a gagné le huitième prix de plaidoirie du concours.

La Faculté offre toutes ses félicitations à ses étudiantes et souligne le travail exceptionnel réalisé par nos deux instructrices Gaëlle Breton-Le Goff et Kristine Plouffe-Malette qui ont fait un travail plus que remarquable à tous les points de vue.

Département des sciences juridiques

Le Département des sciences juridiques priorise la promotion et la défense de la justice sociale en apportant une réponse fondée sur le droit aux préoccupations des citoyennes et citoyens et des groupes sociaux d’ici ou d’ailleurs dans le monde. Notre département est un laboratoire d’analyse critique du rôle que joue le droit dans la société et de la place que joue le social dans le droit.

Coordonnées

Département des sciences juridiques
455, boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec)  H2L 4Y2