Doris Farget

Informations générales

Cheminement académique

Post-Doctorat en anthropologie du droit
Université McGill, Département d'anthropologie (2012-2014).

Post-Doctorat en droit
Université d'Ottawa, Section de droit civil (2010-2011).

Doctorat en droit
Université de Montréal, Faculté de droit et Université Aix-Marseille, Faculté de droit d'Aix-en-Provence (2006-2010).

Master 2 (recherche), Droit international public
Université Aix-Marseille, Faculté de droit d'Aix-en-Provence (2005-2006).

Master 1, Droit international et communautaire
Université d'Exeter (Grande-Bretagne), School of Law (échange Érasmus) (2004-2005).

Licence de droit
Université Aix-Marseille, Faculté de droit d'Aix-en-Provence (2003-2004).

Diplôme d'études universitaires générales (DEUG) de droit
Université d'Avignon, Faculté de droit (2000-2003).

Projets de recherche et/ou de recherche-création en cours

  • Tan tshe eishi nashekanitsh ka ui pukuhutishuanuatsh Pekuakamiulnuatsh - vers une constitution des Pekuakamiulnuatsh, CRSH Engagement partenarial, Chercheure principale (2021-2022)

  • La notion de conciliation entre « les intérêts autochtones » et « les intérêts de la société dans son ensemble » Étude du discours des juges de la Cour suprême et des tribunaux du Québec (2000-2020), FQRSC relève professorale, Chercheure principale (2019-2022

Affiliations externes principales

Enseignement
Services à la collectivité

Directrice du GRIAAC/CIÉRA-Montréal (2021 - à présent)

Coordonnatrice du Comité d'accueil des étudiantes et étudiants autochtones du Département des sciences juridiques (2018- à présent)

Directions de thèses et mémoires

Mémoires

Publications

Articles scientifiques
  • Farget, D. (2020). « On peut pas rien faire, même si on crie, il nous écoute même pas » : une expérience du droit à la consultation pour la communauté innue d’Ekuanitshit. Les Cahiers de droit, 61(4), 913–936. http://dx.doi.org/10.7202/1073840ar.
  • Farget, D. (2019). L’effacement du droit au consentement préalable, libre et éclairé des peuples autochtones dans le discours des juges interaméricains. Revue Canadienne Droit et Société, 34(3), 417–436. http://dx.doi.org/10.1017/cls.2019.24.
  • Farget, D. (2016). Colonialisme et pollution environnementale : prolongement et effets sur les droits des peuples autochtones. Criminologie, 49(2), 95–114. http://dx.doi.org/10.7202/1038418ar.
  • Farget, D. (2016). Le droit collectif de propriété sur les territoires ancestraux: un collectif abstrait; des entités intermédiaires effacées. International Journal for the Semiotics of Law / Revue internationale de sémiotique juridique, 29(1), 135–158. http://dx.doi.org/10.1007/s11196-015-9423-z.
  • Farget, D. (2015). Entre discontinuité et complexité dans la conception de l’environnement des instances interaméricaines et des requérants autochtones revendiquant leur droit au territoire. VertigO – la revue électronique en sciences de l’environnement, (Hors-série 22). http://dx.doi.org/10.4000/vertigo.16180.
  • Farget, D. et Fullum-Lavery, M.-P. (2014). La place réservée à l’avis des peuples autochtones dans le cadre du processus de prise de décision concernant le Plan Nord ou l'exploitation du Nord québécois : perspective juridique interne et internationale. McGill Law journal / Revue de droit de McGill, 59(3), 595–653. http://dx.doi.org/10.7202/1025140ar.
  • Farget, D. (2014). Words That Fly Back and Forth Between Two Mutually Oblivious Worlds: What Is The Legal Meaning of an "Indigenous Way of Life"? Canadian Journal of Law and Jurisprudence, 27(1), 239–258. http://dx.doi.org/10.1017/S0841820900006329.
  • Koutouki, K. et Farget, D. (2012). Contemporary Regulation of Public Policy Participation of the Saami and Roma: A Truncated Process. International Journal on Minority and Group Rights, 19(4), 427–451. http://dx.doi.org/10.1163/15718115-01904004.
  • Farget, D. (2012). Defining Roma Identity in the European Court of Human Rights. International Journal on Minority and Group Rights, 19(3), 291–316. http://dx.doi.org/10.1163/15718115-01903002.
  • Farget, D. (2009). Le triptyque santé – identités autochtones – territoire. Perspectives juridiques. Revue de droit de l'Université de Sherbrooke, 40(1-2), 97–130. http://dx.doi.org/10.17118/11143/10383.
Chapitres de livre
  • Farget, D. (2021). Une reconceptualisation nécessaire des « droits de la nature » à la lumière des ontologies et des épistémologies autochtones ? Dans Y. Vega Cárdenas et D. Turp (dir.). Une personnalité juridique pour le Fleuve Saint-Laurent et les Fleuves du monde (p. 217–235). JFD Édition.
  • Farget, D. (2013). La modification de la coexistence entre peuples autochtones et majorités par la mobilisation du droit international des droits de l’homme. Quel potentiel et quelle portée ? Dans E. Brouillet et L.-P. Lampron (dir.). La mobilisation du droit et le pluralisme communautaire (p. 121–137). Presses de l'Université Laval.
Livres
  • Farget, D. (2012). Le droit au respect des modes de vie minoritaires et autochtones dans les contentieux internationaux des droits humains. Éditions Thémis.
Rapports de recherche ou techniques

Département des sciences juridiques

Le Département des sciences juridiques priorise la promotion et la défense de la justice sociale en apportant une réponse fondée sur le droit aux préoccupations des citoyennes et citoyens et des groupes sociaux d’ici ou d’ailleurs dans le monde. Notre département est un laboratoire d’analyse critique du rôle que joue le droit dans la société et de la place que joue le social dans le droit.

Coordonnées

Département des sciences juridiques
455, boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec)  H2L 4Y2